Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide Titanide The-Fuu Pulp

Hé ! Par où c’est l’entrée????

Bon. Premier article sur le blog.

Première réflexion : kessonfé ? « Kessonfé » ? Ben, spa français ça. Et puis ça fait penser au « Kestenmène » d’Anakine68, il y a quelques années. OK, alors on reste dans le concept du Kestenmène (vidéo récurrente de Noël pendant quelques années)… donc, un truc qui pourrait être intéressant : et si on parlait aux débutants?

La vape est une jungle. Pas tellement entre les gens au Pays des Bisounours (on la sent bien là, l’ironie ??), mais il y a foultitude de trucs et de bidules en vente, de toutes tailles, toutes couleurs, toutes formes…. mais pour le fumeur : « vers quoi se diriger pour quitter cette saloperie de tabac ?  » Perso, j’ai bien une idée… et si elle ne fait pas l’unanimité… renafout’ c’est moi qui écrit.

Donc, vous avez décidé d’arrêter de fumer en passant par la vape. Excellente décision ! Mais alors… C’EST QUOI CE TRUC Y A  DES MILLIONS DE BIDULES A VENDRE!!!

Oui, c’est pas faux.

Est-ce utile ? Non. Pertinent ? Bien souvent, non plus. Compliqué ? Oui. Et non


Quelle batterie je prends ?

Vous prenez pas la tête, c’est juste votre recharge d’électricité. Gros fumeur (15 clopes et plus) : grosse batterie (plus de 2200 mAh d’autonomie). Petit fumeur (10 à 15 clopes) : batterie moyenne au moins 1500 mAh d’autonomie. Petit fumeur (moins de 10 clopes) : au moins 800mAh d’autonomie.

C’est tout?

Bah oui. C’est simple. Les chiffres devant le bidule « mAh » correspondent à l’autonomie du bouzin. Vous repérez une autonomie au minimum celle que je vous conseille plus haut. Si y a plus, on s’en fout, c’est tant mieux, vous rechargerez moins souvent. Comme disait ma grand-mère, vaut mieux faire envie que pitié. Donc, si vous avez au moins l’autonomie nécessaire, prenez ce qui correspond à votre budget et qui ait la forme, la couleur, la taille qui vous plaît le plus (euh… rassurez-moi, vous ne croyez pas lire un article Marc Dorcel, si ?).

C’est simple.

Oui, finalement, hein ? Simple. Précis (euh…). Efficace.

 


Quel parfum de liquide je prends ?

Vous prenez pas la tête. Allez en magasin, testez. Si vous trouvez ça bon et que c’est dispo dans votre taux de nicotine. Prenez celui-là. Et l’autre aussi que vous aimez bien, histoire de pouvoir changer au besoin.

Lesquels?

Ben, on s’en fout. Y a pas de règle. Du tabac de base au gâteau à base de cannelle, vanille, caramel (oui, je sais, c’est le Deadly Sin, mais ça fait 6 ans que je vape ce truc tous les jours… pas réussi à m’en lasser. J’essaie, vous jure, j’essaie…) en passant par la tarte au concombre, si ça vous donne du plaisir, le reste on s’en fout. Ah oui ! C’est ça qui est cool avec la vape : on arrête de fumer avec du plaisir et sans frustration ou culpabilité. Bon, ça gonfle les grenouilles de bénitier adeptes du concept judéo-chrétien de l’expiation par la souffrance. M’en fous, suis athée et j’ai jamais eu d’ami imaginaire. Moi je vous propose d’arrêter un plaisir qui vous tue en le remplaçant par un plaisir au moins équivalent, qui comblera les besoins créés par le premier tout en ne vous tuant pas. Totalement hérétique comme proposition, non ? Moi, j’aime bien. ^_^ (oui, oui, je suis athée ET fouteur de merde, ou l’inverse, parfois je ne sais plus).


Quel taux de nicotine je prends ?

Ah, là, c’est sérieux par contre…. Pourquoi ? parce que vous fumez pour avoir de la nicotine. Vaper sans nicotine ne sert donc strictement à rien. C’est comme mettre du scotch à la place d’un patch nicotinique en espérant que ça marche. Vous savez quoi ? Ça ne marche pas. Ça coûte pas cher mais ça ne marche pas.

Oui, mais non, moi c’est surtout le geste, pas tellement la nicotine.

OK, ça fait des années que je fais ce job donc soit vous êtes le premier depuis des milliers de clients qui est réellement fumeur pour le geste et pas pour la nicotine…. ou le dernier d’une liste longue comme le bras de gens qui essaient de se rassurer en se mentant (et à moi aussi au passage, et ça, ça m’énerve). Si vous faites partie de l’interminable deuxième liste, vous faites comme je dis.

Si vous êtes la première liste (oui, y a pas d’autre fumeur non dépendant à la nicotine donc la liste, c’est vous), vous éteignez l’ordinateur, téléphone, minitel sur lequel vous lisez ce papier (qui, en plus, paradoxe moderne, n’est pas écrit sur du papier. En plus, il n’est pas « écrit », il est tapé), vous sortez ramasser le premier bout de bois qui traîne par terre, vous le lavez et le désinfectez (faut pas pousser non plus) et vous allez le suçoter toute la journée. Ben oui, si c’est que le geste, ça va marcher.

Ah, au fait, quand vous aurez trouvé votre bout de bois, prenez aussi votre ballon pour aller jouer avec sur l’autoroute (oui, j’admire Darwin et, visiblement, vous entrez dans une de ses théories).

Donc, revenons à nos moutons. Ou plus précisément à notre nicotine. La seule règle qui marche pour tous : le plus qu’on encaisse, tant qu’on l’encaisse. Au passage : si le magasin dans lequel vous testez n’a pas de 16mg/ml ou, mieux, du 18mg/ml de nicotine à proposer (que vous en ayez besoin ou pas, n’oubliez pas les 13 autres millions de fumeurs français), barrez-vous. Tout de suite. Là. Maintenant. Quittez tout de suite ce magasin ! C’est probablement un qui ignore que les besoins de nicotine sont majoritairement du 16 ou du 18mg/ml pour arrêter de fumer. Auquel cas, il vous vendra n’importe quoi et vous resterez avec vos clopes après lui avoir lâché 100 à 150 euros faute de s’être formé sur la nicotine et la dépendance.

Quelqu’un de sous-dosé en nicotine consommera trois fois plus de liquide et de résistances, gardera probablement des clopes de temps en temps et finira par lâcher la vape et redevenir fumeur exclusif au bout de maximum 6 à 8 mois après avoir lâché un maximum d’argent.

Bon, voici un lien sur une newsletter excellente sur la nicotine (c’est quoi, ça fait quoi, combien faut en prendre etc, etc…) écrite il y a plus d’un an par un génie littéraire-injustement-sous-estimé-mais-dont-le-talent-un-jour-le-fera-reconnaître-comme-l-égal-de-Victor-Hugo : c’est par ici.... (PS : c’est la dernière partie de la newsletter).


Quel réservoir je prends ?

Là, y en a plein.

Il y a deux familles, les « tirage serré » ou « MTL » ou « Mouth To Lung » ou « Bouche -poumons » ou « Indirect ». C’est ce qui se rapproche le plus d’une clope, d’un cigare, d’une pipe, d’une roulée.

Et les « tirage aérien » ou « tirage ouvert » ou « DL » ou « inhalation directe »…. C’est ce qui se rapproche le plus d’une chicha.

Beaucoup de vendeurs ayant oublié avec quoi ils ont arrêté de fumer, ont poussé à l’aérien pendant 3 ans. Souvent par incompétence ou manque de formation sur la nicotine, parfois par malveillance pour pousser à la consommation excessive, peu importe le retour au tabac du client : pour ceux-là, il reste 13 millions de fumeurs (et donc de futurs pigeons) en France.

Au moins 95% des débutants ont besoin d’un tirage serré.

Donc, voici une petite liste des réservoirs (ou « atomiseurs », « clearomiseurs », « clearos », « atos », « tanks »…. enfin bref, les trucs dans lesquels on met du liquide après) parmi les plus répandus actuellement.

Je vais y mettre les inconvénients et les avantages. Et je dirai aussi si c’est obsolète (mais à forte marge d’où leur présence dans beaucoup de magasins) ou si c’est un choix à considérer.

Ce ne sont pas des tests ou des modes d’emplois. Juste : kessiya, kessavaut. En gros : est-ce que c’est un achat à envisager si tous les autres points passent dans le magasin et qu’il y a plusieurs réservoirs au choix

ASPIRE

Nautilus et Mini-Nautilus :

Increvables ! Sortis il y a des années (une exception dans la vape), ils sont toujours pertinents, les résistances sont disponibles partout, leur rendu de saveur est bon pour cette catégorie de produits.

Quelques défauts : liquides avec maximum 50% de glycérine végétale, remplissage par le bas (réservoir retourné), fuites possibles si le réglage n’est pas top, résistance qui reste régulièrement coincée dans le réservoir. Et c’est tout.

Nautilus X :

Bon, tout le monde a le droit de se planter. Rendu des saveurs pas top. Changement de résistances insupportable (faut enlever le pyrex, donc réservoir vide), driptip (partie qu’on met en bouche) propriétaire et pas agréable…. Possibilité d’avoir un tirage aussi serré que les Nautilus et jusqu’à un chouia plus ouvert.

Nautilus 2 :

Y a de l’idée. Ce sont les mêmes résistances que le 1. On peut avoir un réglage d’air aussi serré jusqu’à un peu plus ouvert. Quelques fuites parfois. Obligé de vider le réservoir avant changement de résistances.

Nautilus 2s : 

Faudrait qu’ils arrêtent, ça va se voir là….

Triton Mini

Le « Mini » est important. Bon clearo. Défaut : peu disponible en France vous allez galérer à trouver des résistances.

CE5-S et ET-S :

Sortis il y a des années, on les trouve encore dans beaucoup d’endroits. Si on vous conseille ça…. partez. Dépassé à tous les niveaux, pas de saveur, remplissage foireux, sans visibilité, ça glougloute, y a pas de vapeur, peu efficace pour l’apport en nicotine. A la limite, je comprendrai qu’un bureau de tabac vous conseille ça. Un shop sérieux en aura peut être pour quelque irréductibles mais il vous les déconseillera.

K1 :

Ce sont des CE5-S et ET-S plus jolis. Aucun intérêt.

Vivi Nova :

Voyez les CE5-S et ET-S ? Pareil en pire.

ELEAF

Melo :

Que ça soit le 1, le 2, le 3, le 4 ou tout autre Melo/Ello, ça n’est pas fait pour arrêter de fumer. Faire des nuages et jouer à celui qui a la plus grosse, à la limite. C’est du très aérien. Vous allez juste continuer de fumer et dépenser énormément d’argent en liquide avec cette merde. Merde pour les débutants. Après, ceux qui n’ont plus besoin de nicotine et qui veulent juste jouer, pas de souci. Ça a été conçu pour. PS: c’est l’arme favorite des incompétents dont je parlais avant.

GS (Basal/Baby/Air 2/Tank/Juni) :

Très bien. Pas très durables, le pas de vis va s’user et dans quelques mois faudra en changer car il ne se vissera plus bien sur votre batterie mais c’est pas cher du tout, on trouve des résistances partout et elles sont faites pour aider à l’arrêt du tabac. Bon choix mais dans le style « vieux », les Nautilus d’Aspire sont bien supérieurs à mon avis.

VAPORESSO

Guardian:

Bien qu’avec des résistances basses, celles en 0.6 ohms sont adaptées au MTL (8 à 13W). Excellent rendu de saveurs. Incroyablement résistant. Résistances très endurantes et acceptant tous les types de liquides, des plus fluides aux plus épais.

Inconvénient : Faut enlever deux pièces pour remplir ou changer la résistance. C’est tout. Heureusement car c’est le seul clearo de Vaporesso pour sortir les gens du tabac.

JOYETECH

Cubis (et ses déclinaisons): 

Rendus des saveurs pas top, les résistances ont tendance à s’engorger facilement ce qui est pénible. Mais pas cher, facile à utiliser et on trouve des résistances partout.

Exceed D19, D22 et Air Plus:

Ayé ! Joyetech est revenu! Très bon rendu de saveurs, très faciles à vivres ce sont deux très bons clearos… relativement courants pour s’approvisionner en résistances. Attention au « Air Plus », on reste dans la famille mais on va voir les cousins « inhalation directe » avec une des deux résistances et l’ouverture d’air un peu plus grande sur ce modèle.

INNOKIN

Prism :

On devrait dire LES Prism, ultra faciles à vivre, remplissage facile, bon rendu de saveur pour un prix rikiki, tirage très serré jusqu’à un peu moins sur le T20s, le numéro correspond au diamètre de l’ato. Les Prism, ce sont des cartos version 2.0, ça, ça parlera aux dinosaures de la vape. De la vapeur froide sur les T20/T20s pour les fruits et les menthes, de la vapeur chaude sur les T18/T18e/T22 pour les tabacs et les gourmands, ce truc c’est un bijou de 2015 ou 2016 !

Deux défauts : impossible de changer la résistance sans vider le réservoir, impossible de régler un peu l’arrivée d’air… ce qui sera changé sur le T18 II présenté au dernier Vapexpo et qui, en plus, utilisera les mêmes résistances ! J’adore !

Zenith :

Là aussi c’est une gamme : de 22 à 24 mm de diamètre. Elle corrige tous les défauts des Prism dans un format un peu moins haut et un peu plus large tout en ajoutant un système de remplissage encore plus simple… et qui sera encore optimisé sur le Zenith 2, lui aussi présenté au dernier Vapexpo. Vapeur tiède pour les Zenith… oui, le 2 utilisera aussi les mêmes résistances que le 1…. Comme les Prism, les Zenith acceptent tous les types de liquides.

JEM :

Comme un Zenith microscopique de 18mm de diamètre. Excellent concurrent du Q16 de Justfog tout aussi bon, soit dit en passant.

PIPELINE :

Mesmerize :

Honnêtement, je ne l’ai pas testé mais tous les retours sont bons. Finitions et présentation un peu plus haut de gamme que les précédents, on pourrait même croire à un atomiseur reconstructible. MTL uniquement, fabriqué par une marque reconnue pour son sérieux et distribué en France par Pipeline.

Inconvénient : ça ne se trouve que chez des revendeurs Pipeline… donc pas partout, mais normalement toutes les bonnes boutiques ont des produits Pipeline. (dis-je en regardant sur mon bureau mon Dani Extreme v2+, mon Pipeline 3 Titane, mon Pipeline Eighty, mon Squape e, mon Taifun GT3, mon Flash e-Vapor 3.5….. arf… oui, j’aime bien ces produits que je paie le prix fort, suis pas un vendu, suis un acheteur. Chier.)

Je ferai un retour plus complet si un jour j’en ai un entre les mains. Moi, j’dis ça, j’dis rien Florent……

VIM :

Arf… pas vraiment sa place car c’est un kit AIO. AIO pour All In One : le réservoir est intégré à la batterie. Présenté au dernier Vapexpo, très bon kit facile à vivre. Ultra compact et très bien fini, très simple d’utilisation avec un bon rendu.

Défauts : produit là aussi trouvable uniquement chez les revendeurs Pipeline et attention au changement de résistance, si le réservoir est plein, un bon tiers finira sur le bureau.

GREEN MATERIAL :

Green First :

Première incursion dans le matériel de la part de la référence des jus français Green Vape, Pascal s’est entouré de Joyetech  pour maintenir des coûts faibles et du fondateur de Caravela Mods (LA légende de la vape haut de gamme) pour concevoir un réservoir à destination des débutants, simple à utiliser, joli, fiable… Seuls défauts à mon sens à ce coup de maître : on ne voit pas le niveau d’ouverture d’arrivée d’air. Faut tester pour savoir. Et le Green First ne se trouve que chez les revendeurs Green Vapes. Par contre, on peut y utiliser les résistances Ego One (préférez les CLR) de Joyetech qui se trouvent plus facilement.

Oui, je sais, ça fait pas beaucoup de défauts. Ben je vais pas les inventer, si ?


Conclusion :

Bon, on a fait à peu près le tour : on a vu les batteries, les parfums de liquide, le taux de nicotine et les réservoirs les plus courants sur le marché français.
Nous manque un truc : une bonne boutique. Et ça, c’est compliqué. Franchement, je pense que beaucoup de magasins de France devraient être fermés.

C’est mathématique. Depuis des décennies, on sait qu’environ 70 à 80% des fumeurs voudraient arrêter de fumer. En France, 90% des fumeurs ont testé la vape au moins une fois. La vape avec accompagnement c’est de 40 à 70% de réussite d’arrêt du tabac.

Et seulement 10% des fumeurs de France entre 2011 et 2018 ont arrêté de fumer ?

La nicotine, c’est la même.

Le matériel, s’il n’était pas très performant jusqu’à il y a 3 ou 4 ans, est ,dans sa globalité, efficace maintenant bien que souvent pas adapté à l’arrêt du tabac. Alors ? C’est où que le bât blesse ? Les vendeurs (on en connaît tous de très, très, très mauvais), non ?

J’ai trouvé un truc pour débusquer une bonne boutique quand on n’y connait rien :

Rentrez et vérifiez plusieurs éléments.

1- Combien de marques de liquides?

que 4 ou 5? Partez.

que du français? Partez.

que de l’étranger? Partez.

2- Quels taux de nicotine?

rien en 3 ou 0, rien en 16 ou 18 mg/ml? Partez.

3- Quels taux de glycérine végétale?

rien à moins de 50% ? Partez.

rien à plus de 50% ? Partez.

4- Que du Do It Youself, pas de liquides tout prêts?

Partez.

5- Quels matériels?

que du matériel à moins de 100€? Partez.

que du matériel à plus de 100€? Partez.

6- Du matériel (même un seul) estampillé « clone » (contrefaçon dans leur jargon)?

Partez.

7- Quels réservoirs?

que du chinois? Partez.

que de l’occidental à plus de 70€? Partez.

que du reconstructible (on refait soi-même ses résistances)? Partez.

pas de reconstructible? Partez.

8- Quelles batteries?

que des boxes? Partez.

que des tubes? Partez.

9- Est-ce qu’on peut tester tous les liquides ou presque?

Non? Partez.

10- Est-ce qu’on vous demande ce que vous fumez? Combien vous fumez? Si vous avez déjà essayé et si oui pourquoi vous avez repris la clope?

Si on ne vous le demande pas, partez.

Si TOUTES ces conditions sont réunies, ça veut dire que le magasin n’a pas oublié les 13 millions de fumeurs français, n’a pas non plus oublié la vape récréative pour ceux qui ont abandonné le tabac depuis des années et qui aiment les gros nuages, n’a pas oublié les débutants, ni les confirmés, respecte un minimum la loi et l’éthique, pense aux petits budgets ainsi qu’aux fondus de vape. En gros: qu’il a des armes pour aider TOUT le monde à quitter le tabac et ne jamais y retourner.

Un signe qui peut indiquer que le magasin est probablement sérieux, c’est si le personnel a suivi la formation sur la nicotine et la vape du tabacologue Jacques Le Houezec. Une sommité mondiale sur la nicotine qui forme de manière professionnelle les magasins de vape qui en font la demande. Une formation par lui indique une connaissance de la nicotine relativement poussée ( toutefois, nous ne sommes pas tabacologues donc pas le même niveau d’expertise de la molécule et ses effets ) et une volonté de l’entreprise d’aider au mieux les gens. Ce n’est pas un certificat professionnel mais, actuellement, c’est ce qui s’en rapproche le plus. 😉

Au besoin, n’hésitez pas à aller voir un médecin ou, mieux, un tabacologue afin de bénéficier des 150€ de remboursement de patches pendant les premières semaines/mois en plus de la vape.

Au fur et mesure des mois/années, vous diminuerez vos patches, puis votre taux dans les liquides quand ils vous gêneront en vapant jusqu’à ce que vous soyez devenu un ex-fumeur en 0mg/ml qui ne vape quasiment plus et qui ne fume plus depuis des mois voir des années. Ca n’est pas une course : n’oubliez pas combien d’années ( ou de décennies comme moi ) vous avez fumé. Chaque jour de plus sans tabac est une victoire.

Quand vous serez tombé aux environs de 0mg/ml dans vos liquides et que vous ne consommerez quasiment plus de liquide, une bonne boutique vous aidera aussi à perdre ce tic.

Et si vous vous dites, à ce moment là : ben non, j’adore ce truc, je veux garder ce plaisir… je vous dirai juste : « Bienvenue au club ! On est plein !  » 😀

Allez, maintenant que vous savez tout ça, trouvez une bonne boutique et dépêchez-vous d’arrêter de fumer sinon vous allez crever dans d’atroces souffrances.

Ayé ? Motivé? :p

Passé à la vape en 2011 suite à un AVC après 25 ans de tabac, je me suis lancé à corps perdu dans ce bidule. Coup de bol, ce truc flattait mon coté geekos, me tenait occupé durant mon long arrêt maladie et m’a orienté dans une nouvelle voie professionnelle.

Après avoir enterré 4 personnes de ma famille proche et avoir failli y rester aussi, ma haine viscérale du tabac m’a poussé à utiliser cette arme qu’est la vape afin de détruire le tabac. Bon, suis pas sorti de l’auberge pour arriver à mes fins mais m’en fous, suis breton. Donc : rebelle, de mauvais caractère, revanchard et plus têtu qu’un troupeau de mules !

Mon leitmotiv : encore un de plus qui ne fumera plus. Au suivant !

One thought on “Hé ! Par où c’est l’entrée????

  1. Excellent article que je ferai tourner dès que l’occasion se présentera (c’est à dire dans une minute).
    J’ai juste un peu tiqué sur l’amalgame clone/contrefaçon, mais bon la guerre des clones appartient désormais à l’Histoire de la vape…
    Merci les gars et à lundi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.