Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide Titanide The-Fuu Pulp

Le gouvernement britannique ordonne à Phillip Morris d’arrêter ses publicités

Argent cigaretteLe gouvernement poursuivra en justice l’une des plus grandes firmes de tabac du monde, à moins de cesser de cibler illégalement des consommateurs britanniques avec des annonces pour les produits du tabac, a déclaré un ministre.

Hier, le ministère de la Santé a envoyé une ordonnance officielle à Phillip Morris, qui fabrique des cigarettes Marlboro, lui demandant de supprimer les affiches publicitaires pour des produits du tabac «plus sains» dans les magasins du Royaume-Uni.

S’adressant au Daily Telegraph, le ministre de la Santé publique, Steve Brine, a averti que le ministère était prêt à intenter une action en justice contre Phillip Morris afin de protéger les consommateurs britanniques contre les annonces publicitaires.

La publicité illicite du tabac peut entraîner une peine pécuniaire ou une peine privative de liberté pouvant aller jusqu’à six mois.

Phillip Morris nie que les publicités soient illégales et affirme vouloir aider les fumeurs en leur proposant de meilleures alternatives de tabac.

Cela fait suite à une enquête de ce journal qui a révélé que le fabricant de cigarettes Marlboro fournissait aux marchands de journaux de toute la Grande-Bretagne des affiches de fenêtre faisant la promotion des nouveaux appareils de chauffage du tabac iQOS.

Phillip Morris a dépensé 3 milliards de livres sterling pour développer l’iQOS, qu’il commercialise maintenant comme une alternative plus saine aux cigarettes. L’iQOS est un système électronique qui chauffe des bâtonnets de tabac jusqu’à 350 ° C, soit environ la moitié de la température d’une cigarette, pour générer une vapeur contenant de la nicotine.

Le ministère de la Santé a averti que davantage de recherches étaient nécessaires pour établir ses implications pour la santé, considérées comme étant moins graves que les cigarettes, mais bien pires que les cigarettes électroniques, qui chauffent des liquides à la place du tabac.

Les affiches iQOS contreviennent à une interdiction stricte de longue date visant la publicité du tabac et des produits dérivés du tabac, ont confirmé le ministère de la Santé et National Trading Standards Institute (Institut National des Normes de Commerce).

Le ministre de la Santé publique, Steve Brine, a déclaré: «Nous avons explicitement déclaré que la promotion des produits du tabac était illégale – comme ma lettre à Phillip Morris International le dit clairement.

cigarette tue« Le tabagisme tue 78 000 personnes chaque année et je m’engage personnellement à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour protéger les personnes des méfaits du tabac. Nous attendons de PMI qu’il mette fin à cette publicité illégale pour les produits du tabac et nous n’exclurons aucune action en justice si ces procédures se poursuivent. »

Auparavant, Peter Nixon, directeur général britannique de Phillip Morris, avait défendu les publicités en affirmant qu’elles étaient légales, car les lois sur la publicité pour le tabac étaient conçues pour les cigarettes, et non pour les systèmes électroniques de chauffe du tabac, qui présentaient un risque moindre, et conçues pour aider les personnes à cesser de fumer.

« Nous avons déjà répondu à la lettre du Département demandant une réunion urgente pour clarifier les préoccupations. Nous croyons que toutes nos activités sont en adéquation la loi. Notre entreprise s’est engagée à aider les fumeurs à passer de la cigarette à une meilleure alternative le plus rapidement possible. »

Deborah Arnott, directrice générale d’Action on Smoking and Health, a décrit la position de Phillip Morris comme étant “sans scrupule ».

Elle a déclaré: «La législation indique très clairement que la publicité qui a pour effet de promouvoir les produits du tabac est illégale. Cela inclut iQOS, tout comme les pipes utilisées pour fumer du tabac. C’est une manière éhontée pour Philip Morris d’affirmer le contraire.  »

À la suite de l’enquête de ce journal, des représentants de Trading Standards à Hackney, Lambeth et Glasgow enquêtent sur des affiches de produits iQOS trouvées chez des marchands de journaux, dont certaines ont maintenant été enlevées.

Source : http://www.vapor-news.com/2018/07/19/phillip-morris-uk-adverts

Le Bilbon de la vape, il aura fallu du temps pour y passer mais maintenant qu’on y est, il ne reste plus qu’à avancer ! Grand amoureux du MTL & de jus bien réalisés.

« Allez viens, on est bien bien bien bien bien ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.