Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide Titanide The-Fuu Pulp

Parcours d’une fumeuse à une vapeuse… Épisode 5

Toujours et encore de la réflexion…

Cette nouvelle semaine de vapeuse m’a encore occupé l’esprit…

Elle a été séparée en deux phases :

  • De mercredi à dimanche : réflexion seule dans mon coin
  • De dimanche à ce jour : grande avancée

 

En effet, j’ai eu la chance dimanche de pouvoir échanger avec mon frère, professionnel de la vape, et de conforter certaines pensées mais également de parfaire mes connaissances et compétences de vapeuse.

Leçon supplémentaire donc cette semaine : ne pas hésiter à s’adresser aux professionnels. Ne pas rester seuls face à ce passage de la cigarette à la vape. Car oui, cela remet beaucoup de choses en question. Oui, vaper n’est pas fumer. Oui, à chaque vapeur son produit et ses accessoires. Ainsi, quand vous n’avez pas la chance, comme moi, d’avoir dans votre entourage quelqu’un qui s’y connaisse et réponde, sans aucun agacement, à vos questions même les plus futiles (voire stupides), allez en magasin. Testez, écoutez les professionnels, expérimentez. L’essentiel au final étant de trouver ce qui nous correspond personnellement. Et vous seul pouvez le déterminer en testant !

 

La première partie de la semaine (avant ma mise au point avec un professionnel du domaine) m’a focalisée sur différents questionnements :

  • Mon taux de nicotine me convient-il toujours ? En effet, mon produit commençait à me « picoter ». Ne serait-il donc pas temps de baisser en nicotine ? En attendant de m’entretenir avec mon « coach », je baisse la puissance de mon atomiseur. Et cela me convient à peu près (je l’augmente de nouveau dans les moments de crise)
  • Je regrette également de ne pas avoir un deuxième clearo satisfaisant (et bien oui, n’ayant plus de résistance pour mon deuxième clearo, ma bombe rouge, produit en cas de crise, est au placard)…
  • Une nouvelle problématique grandit également : la sensation de froid (métal) que me procure le drip de mon e cig principale… Car effectivement j’ai toujours mes 3 cigarettes quotidienne dont je n’arrive pas à me débarrasser… Et il faut avouer que porter un filtre de cigarette à la bouche ne procure aucun « choc thermique ». Le filtre est à la même température que mes lèvres. Le matin, au réveil, la sensation du drip en métal est donc un peu brutale…

 

Le dimanche je rencontre donc mon frère avec qui j’échange beaucoup et longuement.

Il me fait également tester différentes choses et me conforte dans certaines idées. Mais surtout, surtout, contrairement au revendeur de la semaine dernière qui m’a gentiment laissée tombée face à mon atomiseur sans résistance (qui ne venait pas de chez lui) m’indiquant qu’il n’avait pas de résistance adaptée, mon frère lui, ouvre l’atomiseur et trouve illico LA résistance qui convient. Je repars donc dimanche de cette rencontre, « biberon » à la bouche, remplit de bombe rouge. Et là je me fais plaisir. Plus d’une semaine sans ce produit de crise vaut bien une soirée entière de bombe rouge…

Lors de cette échange je découvre également qu’intuitivement j’ai eu le réflexe approprié face au picotement ressenti avec mon honey.

Il est important de bien expérimenter toutes les possibilités de son matériel : ouvrir ou fermer davantage le air flow , augmenter ou diminuer la puissance de l’atomiseur… Tout cela fait varier la sensation ressentie. Le professionnel, s’il en est un, vous démontrera cela par la fameuse règle de physique U = RI. Mais bien entendu… (pour une fois que vos cours de physique vous serviront à quelque chose d’important dans votre vie adulte…)

 

Le soir, forte de cet échange avec un professionnel, j’effectue ma commande sur le site PIPELINE :

  • Mon honey et ma bombe rouge en 6mg (mon frère m’a conseillé de les prendre en différents dosages mais Noël approchant je ne peux pour l’instant pas investir pleinement). Je me résigne donc et vais donc appliquer pour l’instant la méthode « débrouille » de mon père en mélangeant, en quantité variables, du 6mg et du 18mg…
  • Deux lots de résistances : un lot pour ma e cig principale, un autre pour celle de dépannage chargée de bombe rouge (je suis ainsi les conseils de mon frère qui m’indique qu’un nouveau clearo va bientôt sortir… Je vous avoue l’attendre avec impatience !!!! En attendant là aussi je « bricole »)
  • Des drips en plastique. Parce que OUI cela existe !!!! Finie la sensation froide du métal portée à ma bouche ?

Je valide donc ma commande et en rêve déjà….

Le lundi, trop contente de retrouver ma bombe rouge, j’en oublie mon honey. Il faut dire que quand j’y retourne, cela me pique. Ma bombe rouge non. Alors, on y va et on vape la journée entière de la bombe !

Le mardi : quelle surprise, ma commande arrive ! C’est un point important… Certes, je ne trouve pas mes produits et accessoires de vapeuse aussi rapidement que des cigarettes classiques (les bureaux de tabac, on en trouve ouverts tous les jours et on peut s’approvisionner sans délais). Néanmoins, soyons raisonnable. Pour peu d’être un tout petit peu prévoyant et patient, une livraison en moins de 48h, peu d’entreprise nous l’offre…

Ce mardi est donc pour moi un… « Pré Noël » :

  • Tout d’abord je change de drip. Et bah voilà ! Finie la sensation de froid sur mes lèves. A moi le retour à température ambiante. CHECK !!!! (en plus question design, le drip est noir et cela rend encore plus original ma e cig…)
  • Puis, je tente les mélanges. Je veux revenir à mon honey… Je charge donc mon atomiseur avec mon honey   2/3 de 18 mg et 1/3 de 6 mg… Et là : magie… Plus du tout de picotement ! Bingo !
  • Enfin, me voilà moralement rassurée. J’ai un petit stock de résistances et je peux dormir tranquille… Me voilà parée pour au moins la semaine à venir

Je termine donc cette semaine encore plus motivée pour aller de l’avant et en expérimenter davantage. J’espère pourvoir, la semaine prochaine, témoigner d’une nouvelle avancée. Mais dans quel domaine : taux de nicotine, matériel, suppression d’une ou plusieurs cigarettes ? L’avenir me le dira, je ne m’avance plus. Tout ce que je sais ce soir c’est que j’ai l’impression d’être rassurée, mes réflexions ont abouties et je suis encore une fois de plus fière d’avoir selon moi progressé dans ma démarche.

Épisode précédent / Épisode suivant

Le compte de la rédaction de OneShot. Oui on passe notre temps à parler de vape sur ce site, mais parfois on parle d’autre chose. Des requins par exemple….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.