Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide Titanide The-Fuu Pulp

Selon une étude, les cigarettes électroniques sont moins toxiques pour les utilisateurs que les cigarettes

Un grand nombre de questions importantes entourent la sécurité et les effets sur la santé des cigarettes électroniques, une technologie relativement nouvelle, mais une nouvelle étude indique que les cigarettes électroniques sont moins toxiques que les traditionnelles.

Bien que les effets à long terme sur la santé ne soient pas connus, il existe des moyens de les estimer, a déclaré Maciej Goniewicz, l’un des auteurs de l’étude publiée vendredi dans la revue JAMA Network Open.

« Une des façons de le faire est de mesurer dans notre corps les produits chimiques susceptibles d’indiquer une exposition à des substances toxiques, comme certains biomarqueurs, et c’est ce que nous avons fait dans notre étude », a déclaré Goniewicz, pharmacologue et toxicologue au Roswell Park Comprehensive Cancer Center. 

Sans surprise, ceux qui n’utilisaient ni cigarettes électroniques ni cigarettes combustibles présentaient des concentrations beaucoup plus faibles d’exposition à la plupart des biomarqueurs. Toutefois, les personnes qui utilisaient uniquement des cigarettes électroniques étaient moins exposées que les personnes qui fumaient des cigarettes traditionnelles ou que celles qui fumaient des cigarettes traditionnelles et qui vapotaient.

Les chercheurs ont examiné 5 105 adultes américains appartenant à l’un des quatre groupes suivants : fumeurs de cigarettes uniquement, utilisateurs de cigarettes électroniques uniquement, ceux qui utilisaient à la fois des cigarettes électroniques et des cigarettes traditionnelles (appelées utilisateurs doubles) et ceux qui n’en utilisaient pas. Les données utilisées ont été recueillies de 2013 à 2014 et proviennent de l’étude Évaluation de la population du tabac et de la santé.

 

Goniewicz et ses collègues auteurs ont examiné les concentrations de 50 biomarqueurs présentant une exposition à des substances toxiques liées au tabac.

« Les utilisateurs de [cigarettes électroniques] sont exposés à plusieurs substances toxiques », a déclaré Goniewicz. « D’autre part, lorsque nous avons comparé avec les fumeurs de tabac, nous avons alors constaté que les niveaux de la substance toxique chez les utilisateurs de cigarettes électroniques étaient considérablement plus faibles. »

La concentration moyenne d’équivalent en nicotine totale était 93% plus basse chez les consommateurs de cigarettes électroniques que chez les fumeurs de cigarettes traditionnels. Les utilisateurs doubles avaient les niveaux d’exposition les plus élevés.

« Dans ce groupe, nous n’avons observé aucune réduction de l’exposition aux substances toxiques », a déclaré Goniewicz. « Ils ont les mêmes niveaux ou même, pour certains produits chimiques, plus élevés que les fumeurs. »

Les fumeurs de cigarettes avaient des concentrations de biomarqueurs inférieures de 36% pour les équivalents en nicotine totale et de NNAL, une nitrosamine spécifique au tabac, inférieures de 23% à celles des utilisateurs doubles. Goniewicz a expliqué que ces nitrosamines sont des produits chimiques présents dans les produits du tabac et qui causent le cancer du poumon.

 

Pour ceux qui tentent d’arrêter de fumer ou de réduire les dommages causés par le tabagisme, Goniewicz pense que les cigarettes électroniques pourraient être bénéfiques, mais uniquement lorsqu’elles sont utilisées correctement.

« Le seul moyen pour les fumeurs de réduire leur exposition aux substances toxiques est de passer complètement à la cigarette électronique. Donc, ne pas fumer, mais utiliser la cigarette électronique », a-t-il déclaré.

Theodore Wagener, directeur de la recherche scientifique sur la réglementation du tabac au Centre de Recherche sur le Tabac de l’Oklahoma et professeur adjoint au Centre des Sciences de la Santé de l’Université de l’Oklahoma, a rédigé un éditorial en parallèle de l’étude.

« Les utilisateurs doubles ont présenté des niveaux les plus élevés d’exposition aux substances toxiques du tabac, encore plus que les fumeurs exclusifs. Bien que probablement influencée par la fréquence de l’usage du tabac, cette constatation est également cohérente dans la littérature et est source de préoccupation, car la plupart des utilisateurs de cigarettes électroniques sont des utilisateurs doubles », a-t-il écrit.

Bien qu’il souligne que certains utilisateurs doubles peuvent être en train de basculer complètement, il est également possible qu’ils soient des utilisateurs doubles à long terme ou qu’ils n’aient pas réussi à changer de méthode.

Pour cette raison, « des messages de santé clairs doivent être transmis aux fumeurs qu’il est nécessaire de passer complètement du tabac à de la cigarette électronique pour obtenir une réduction significative », a-t-il déclaré.

La nouvelle étude est « très importante« , a déclaré Richard Miech, chercheur principal chez Monitoring the Future à l’Institut de Recherche Sociales de l’Université du Michigan.

« A ma connaissance, il s’agit de l’une des premières études toxicologiques basée sur des données de population et donc l’une des premières pouvant être directement généralisée à la population américaine. Je pense que beaucoup de gens pensent que vapoter de la nicotine est à peu près inoffensif et qu’il n’y a pas de conséquences sur la santé, et c’est l’une des premières études que je connaisse qui montre qu’il semble y avoir des substances toxiques auxquelles les vapoteurs s’exposent » , a déclaré Miech, qui n’a pas été impliqué dans la recherche.

 

Source : https://edition.cnn.com/2018/12/14/health/nicotine-exposure-ecigarette-study/index.html?fbclid=IwAR2rW7nj02d79bglbWKHW0Tnqe2EO79M7_gu0YnWYEq0ttQhFBiEtEHGdMY

Le Bilbon de la vape, il aura fallu du temps pour y passer mais maintenant qu’on y est, il ne reste plus qu’à avancer ! Grand amoureux du MTL & de jus bien réalisés.

« Allez viens, on est bien bien bien bien bien ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.