Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide Titanide The-Fuu Pulp

La Vape & La Loi d’Ohm

Pour citer le célèbre site Wikipédia, voilà ce qu’est La loi d’Ohm : loi physique qui lie l’intensité du courant électrique traversant un dipôle électrique à la tension entre ses bornes et permet de déterminer la valeur d’une résistance. […] La différence de potentiel ou tension U (en volts) aux bornes d’un résistor de résistance R (en ohms) est proportionnelle à l’intensité du courant électrique I (en ampères) qui la traverse, ou la résistance R d’un dipôle est égale au quotient de sa tension U par l’intensité I du courant.

 

Simplification de la définition Wikipédia : la Tension (U) qui arrive sur votre Résistance (R) est proportionnelle à l’Intensité (I) du courant qui passe dans cette résistance.
Sa forme scientifique se présente de cette manière : U = R x I

Ce calcul est, et c’est l’élément sinon THE élément, le plus important à retenir quand vous passez au reconstructible ou bien lorsque vous achetez un accu externe pour un usage dans la cigarette électronique.

 

 

 


Pourquoi se servir de cette Loi d’Ohm dans la Vape ?


Dans l’Univers de la cigarette électronique, on rappelle qu’il existe aussi bien des MOD électroniques que des MOD mécaniques. Mais quand on veut changer ou créer sa propre résistance, il faut que l’accu suive nos désirs. L’accu va devoir délivrer la puissance demandée pour la Résistance : il faut donc connaître la capacité de décharge de son accu via son CDCM (Courant de Décharge Continu Maximal), c’est à dire sa capacité à délivrer du courant (à ne pas confondre avec l’autonomie qui est l’énergie stockée). Mais c’est la Loi d’Ohm, Loi Fondamentale dans l’utilisation de la cigarette électronique, qui définit ce Courant de Décharge.

 

Du côté des MOD électroniques : la plupart, si ce n’est tous les MOD électroniques, sont protégés par des circuits électroniques (Chipset) qui vous protègent des fortes Puissances & Décharges.

Un kit « Atomiseur+Box avec batterie intégrée » est vendu et étudié pour faire travailler les Résistances du fabricants avec l’atomiseur fourni et la batterie intégrée. Vous allez alors avoir une plage de puissance dédiée indiquée sur la Résistance à respecter. Si vous décidez de changer de clearomiseur/atomiseur pour passer sur d’autres Résistances, il faut s’assurer que le Chipset de votre Box permette de fournir les Watts dont vous allez avoir besoin (par exemple la iStick Pico ne va pas au-dessus de 75 Watts) et permette donc à votre accu de supporter la Décharge. Certaines batteries intégrées sont équipés de Chipsets qui limitent des montées en Puissance et les Décharges trop importantes, il faut alors penser Loi d’Ohm et Ampérage pour voir si son matériel est en adéquation avec la Résistance et la batterie intégrée

 

Les MOD électroniques nécessitant un accu externe vous obligent à connaitre la valeur de vos Résistances et la Puissance à laquelle vous vapez pour faire le bon choix d’accu. Si vous ne prenez pas le bon accu, vous serez alors limités par le Chipset électronique (impossibilité de fournir la Puissance requise ou protection contre les Décharges trop importante).

 

 

Sur un MOD électronique, que ce soit une batterie intégrée ou une externe, si vous envoyez trop de Watts (selon la valeur de votre Résistance) et que votre accu ne peut délivrer assez de Puissance ou bien n’est pas fait pour supporter une Décharge importante, c’est votre électronique qui vous le dira et vous mettra en sécurité en vous disant tout bonnement « Non ». Parce qu’une Résistance nécessitant 20 Watts n’impose pas le même CDCM à l’accu qu’une Résistance qui demande 50 à 80 Watts.

 

Du côté des MOD mécaniques : là c’est tout autre chose. Sur un MOD mécanique pur, vous ne pouvez pas régler la tension de votre accu. En effet l’accu se vide au fur et à mesure de son utilisation. Vous aurez beaucoup de puissance au début (car la batterie est pleinement chargée) et peu à la fin de la journée (car la batterie se vide au fur et à mesure).

Qui dit MOD mécanique dit aussi « zéro électronique » et donc aucune sécurité. Vous êtes donc censés savoir ce que vous faite : si ça fait « BOOM » ce ne sera pas à cause de votre MOD ou de votre accu, mais bien de vous. Du moins c’est l’accu qui ne suivra pas la décharge qu’il se prend de votre part. Et pour savoir combien il peut supporter, les adeptes des MOD mécaniques passent obligatoirement par cette Loi d’Ohm. Ils vont faire une Résistance (qui aura une valeur en Ohm), et appliquer la loi d’Ohm pour connaître l’Ampérage nécessaire de l’accu (afin de savoir si celui-ci peut supporter correctement le CDCM). Et ensuite ils pourront calculer quelle sera la puissance délivrée (sur un MOD mécanique, il n’y a pas d’écran, il faut la calculer).

Sur un MOD mécanique (sans protections), si l’accu ne supporte pas le CDCM que vous demandez, c’est l’accident assuré !

 

Sans Loi d’Ohm, pas de calcul de Décharge d’accu. Sans Loi d’Ohm, pas de calcul de Puissance. Sans Loi d’Ohm, pas de calcul de Résistance. Pas de Loi d’Ohm, pas de vape.

 


Accus & Décharges : CDCM & CDPM


Un peu plus haut, nous avons évoqué les termes « Capacité de Décharge » en parlant des accus et de l’Ampérage. Chaque accu à son propre CDCM & CDPM qui lui est dédié. A chaque utilisation, l’accu subit une décharge qui aura un impact sur votre vape. Il est donc bon de connaître quel type de décharge subit votre accu :

accu samsung 30QLe Courant de Décharge Pulsé Maximal (CDPM) d’un accu concerne la décharge d’un accu durant une courte période (quelques millisecondes). C’est une sorte de mode « Boost » qui permet de lancer la décharge de l’accu avant que celui-ci ne se « stabilise » sur son Courant de Décharge Continu Maximal.

Le Courant de Décharge Continu Maximal (CDCM) est un facteur primordial à prendre en compte car il détermine les limites d’utilisation de l’accu et c’est un critère qu’il faut prendre en compte lorsqu’on souhaite vaper à hauts Wattages ou bien avec un Résistance très basse. Il s’agit du Courant de Décharge en Continu d’un accu, effectuée d’une seule traite et ce, sans interruption, du début à la fin de votre « taffe ».

Selon votre Résistance et votre Puissance, vous allez solliciter votre accu pendant un court instant et lui demander de fournir une Décharge plus ou moins importante (du début à la fin de votre « taffe »). En général, un accu affichant 20 A de CDCM peut envoyer 25 A en CDPM (car sa durée es très courte avant de stabiliser). Néanmoins pendant ce court instant, et par mesure de sécurité, il ne faut pas dépasser le CDPM de votre accu. Ne jouez pas avec le feu non plus.

Certaines marques affichent le CDPM au lieu d’afficher un CDCM. Ce n’est relativement pas la même chose… Et quand je dis relativement, ce n’est pas pour rien. Les marques jouent un peu sur ces données (l’étiquette d’une marque présente une valeur en continue, d’autres en pulse, etc…) et c’est un peu la jungle. L’ami Brice vous en parle ici.

Attention donc à connaitre la source de vos accus et surtout à dissocier le CDCM du CDPM.

 


Calcul de l’Ampérage nécessaire


Rappel de la Loi d’Ohm : U = R x I

La Tension (U) correspond à la charge de votre accu. Partons d’une base que votre batterie est toujours chargée à son maximum, c’est à dire 4,2 Volts. Vous connaissez la résistance de votre clearomiseur/atomiseur. Vous désirez savoir l’intensité qui sera demandée à votre accu :

 

Tension U de l’accu pleine charge (4,2 Volts)
Résistance (en Ohm Ω) Décharge (en Ampères I)
1 4,2
0,9 4,66
0,8 5,25
0,7 6
0,6 7
0,5 8,4
0,4 10,5
0,3 14
0,2 21
0,1 42

Exemple de calcul d’Ampérage:
on connait la tension U de notre batterie et on a une résistance R de 1 Ohm (Ω), on cherche I (en Ampères) :
U = R x I soit 4,2 = 1 x I
alors I = U/R  soit I = 4,2/1 = 4,2 A.

Avec une résistance de 0,1 Ohm (Ω), vous pouvez voir sur le tableau que le courant de décharge atteint les 42 Ampères.

Plus la valeur de votre Résistance est basse, plus vous allez devoir imposer un Courant de Décharge fort à votre accu.

 


Calcul de la Puissance délivrée


Si la Loi d’Ohm s’exprime par U = R x I, elle est nécessaire en priorité avant tout calcul car c’est elle qui garantira que la puissance envoyée à votre résistance sera adapté au CDCM de l’accu et surtout, à votre sécurité.

Une fois la Loi d’Ohm calculée, on peut alors calculer la Puissance.
La Règle Générale de la Puissance électrique s’exprime de cette façon : la puissance électrique P (en Watts) reçue par un dipôle (notre coil) dépend de la Tension U (en Volt),  et de l’intensité I (en Ampères) soit : P = U x I

Tension U de l’accu pleine charge (4,2 Volts)
Résistance (en Ohm Ω) Décharge (en Ampères I) Puissance (en Watts P)
1 4,2 17,64
0,9 4,66 19,57
0,8 5,25 22,05
0,7 6 25,02
0,6 7 29,4
0,5 8,4 35,28
0,4 10,5 44,1
0,3 14 58,8
0,2 21 88,2
0,1 42 176,4

Exemple de calcul avec le résultat précédent
on connait la tension U de notre batterie (4,2 Volt), nous avons une résistance R de 1 Ohm (Ω), et I est de 4,2 Ampères.
Si P = U x I, alors P = 4,2 x 4,2 = 17,64 Watts à délivrer.

Exemple avec une résistance de 0,5 Ohm (Ω) :
U = R x I, soit 4,2 = 0,5 x I
Alors I = U/R = 4,2/0,5 = 8,4 A.
Si P = U x I, donc P = 4,2 x 8,4
alors P = 35,28 Watts.

Pour faire fonctionner proprement et correctement ma Résistance, je dois pouvoir délivrer une puissance de 35 Watts et avoir un accu supportant 8,4 Ampères de Décharge.

Plus la valeur de votre Résistance est basse, plus vous allez devoir envoyer de Puissance à votre Résistance, tout en imposant un Courant de Décharge fort à votre accu. Et pour en savoir plus sur les accus, c’est toujours ici !

Dans le monde la cigarette électronique, retenez que pour chaque utilisation il y a des règles à respecter.
Connaître la Loi d’Ohm & sa valeur de Résistance, apprendre à utiliser ses accus et surtout à connaître leurs limites, etc… Tout cela est PRI-MOR-DIAL.

Ne cherchez pas à mettre la charrue avant les bœufs, calculez en priorité la Loi d’Ohm et ensuite vous calculerez la Puissance. On ne peut pas tricher avec les accus, ou alors vous serez souvent perdants…

La Vape est régie par la Loi d’Ohm. Et respecter la Loi d’Ohm, c’est penser à la Sécurité avant tout.

 

 

Le Bilbon de la vape, il aura fallu du temps pour y passer mais maintenant qu’on y est, il ne reste plus qu’à avancer ! Grand amoureux du MTL & de jus bien réalisés.

« Allez viens, on est bien bien bien bien bien ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.