Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide Titanide The-Fuu Pulp

Droits du vapotage : ce que certains experts jugent « inacceptable » de faire pour les vapoteurs

fda

 

Les réglementations actuelles de la FDA sur les vaporisateurs et les e-liquides les traitent de la même manière que les produits du tabac. Ceci est problématique pour différentes raisons.

Premièrement, cette position soutient les nombreuses informations erronées et les préjugés auxquels le grand public est déjà exposé à propos des dangers du vapotage. Au lieu de soutenir un produit susceptible d’améliorer, voire de sauver la vie de millions de fumeurs, la FDA dit aux gens que le vapotage est aussi grave que la cigarette. Bien sûr, cela a été prouvé à maintes reprises comme étant faux. C’est également un problème parce que ces positions rendent acceptable pour de nombreux secteurs, tels que les entreprises et les bâtiments gouvernementaux, de bannir les vapoteurs des zones fumeurs.
Bien que beaucoup pensent que cela fait partie de l’étiquette du vapotage et ce, sans contestation de la réglementation, certains responsables de la santé affirment que ce type de traitement peut compromettre gravement les progrès du vapotage.

Politique inacceptable

La Docteure Kathryn Scott, directrice exécutive du Yorkshire Cancer Research Centre en Grande-Bretagne, a déclaré que le fait de forcer les vapoteurs à utiliser une zone fumeur réduirait leur probabilité de ne pas fumer. «Vapoter est une activité différente du tabagisme», explique le Dr Scott, «et devrait être traité comme tel. Il n’est pas acceptable d’exiger des vapoteurs qu’ils partagent le même espace extérieur que les fumeurs ou d’interdire l’utilisation de la cigarette électronique… Vapoter devrait être une option plus pratique et plus sûre.  »

eauDans cette situation, placer ces vapoteurs, dont la majorité sont d’anciens fumeurs, s’apparente à obliger un alcoolique à se rendre dans un bar chaque fois qu’ils boivent un verre d’eau. Et avec de tels règlements en place qui font croire aux gens que le vapotage est aussi nocif que fumer des cigarettes, il est probable que le nombre de personnes choisissant de cesser de fumer, et celles cessant de fumer actuellement, sera considérablement réduit. Le Dr Scott a conclu: «La couverture négative dans les médias a conduit à une idée fausse que le vapotage est dangereux, alors que la réalité est que les cigarettes électroniques ont le potentiel de réduire les dommages causés par le tabac aux fumeurs, à ceux qui les entourent et à la société en général. ”

Les statistiques sur le vapotage

Partout dans le monde, le tabagisme cause plus de décès évitables qu’autre chose. Au cours des dix dernières années, de nombreuses études ont été menées sur l’innocuité relative du vapotage par rapport au tabagisme. Dans son entrevue, le Dr Scott a cité une étude désormais célèbre de Public Health England qui a révélé que le vapotage est au moins 95% plus sûr que le tabagisme. Depuis sa première publication en 2015, cette étude a été étayée à maintes reprises par les conclusions d’autres chercheurs. Par exemple, une autre étude a révélé qu’un vapoteur courait environ 57 000 fois moins de risques de développer un cancer qu’un fumeur ayant des antécédents similaires.

Non seulement on a prouvé que le vapotage était plus sûr, mais c’était aussi l’outil le plus efficace pour ceux qui cherchent à arrêter de fumer. Une étude menée à l’Université de Louisville a révélé que, comparées aux gommes et aux patchs à la nicotine, ainsi qu’aux médicaments sur ordonnance, les cigarettes électroniques étaient les plus susceptibles d’aider les personnes à cesser de fumer. Ce qui est mieux, c’est que ces résultats indiquent que le vapotage peut les aider à ne pas fumer à long terme.

fda approved

Les implications

Ces réglementations de la FDA, ainsi que les nombreuses politiques commerciales et gouvernementales qui placent les vapoteurs dans les sections «fumeurs uniquement», doivent être modifiées. Ces points de vue exposent directement les vapoteurs à un risque accru de rechute dans l’usage du tabac. Ils soutiennent également et même promeuvent les opinions injustifiées et trompeuses sur le vapotage tenues par le grand public.

Si la FDA veut vraiment aider les gens à cesser de fumer, il serait alors préférable de soutenir et de promouvoir l’utilisation de vaporisateurs. Cependant, les rumeurs persistantes et les attaques des médias et du lobby anti-vapotage semblent avoir seulement renforcé la perception négative de vapotage. La FDA et le lobby anti-vapotage continuent de travailler sans le vouloir pour les grosses entreprises du tabacs en décourageant l’utilisation de vaporisateurs, privant ainsi des millions de personnes d’un outil de premier plan en matière de désaccoutumance au tabac et de réduction des méfaits.

Source : https://www.churnmag.com/news/vaping-rights-see-experts-say-unacceptable-vapers

Le Bilbon de la vape, il aura fallu du temps pour y passer mais maintenant qu’on y est, il ne reste plus qu’à avancer ! Grand amoureux du MTL & de jus bien réalisés.

« Allez viens, on est bien bien bien bien bien ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.