Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide Titanide The-Fuu Pulp

SvoëMesto, un peu d’histoire…

svoemesto

phileas clouds

Naissance de SvoëMesto

Le premier véritable Kayfun est fabriqué en Russie en 2011 par un modeur sous le nom de « SvoëMesto ». Ce mod en aluminium est un mod mécanique hybride avec bottom switch. Il n’est produit qu’à une centaine d’exemplaires. Son génotype se trouve toujours dans les Kayfuns modernes.

Kayfun V2

L’histoire continue entre 2011 et 2012, quand SvoëMesto attire l’attention d’un allemand, parlant russe et tout juste initié à la vape. Ils prennent contact sur un forum Russe et commencent à échanger des idées. Le but est de proposer une technologie de vape complètement nouvelle. Quelques mois plus tard, un de ces kits innovants est introduit sur le forum allemand via une commande groupée en provenance de Moscou. Le kit complet « SvoëMesto V2.0 » inclut le Kayfun V2 et le Sëmovar V2.

Sëmovar V2
Sëmovar V2

Le Kayfun V2 laisse la possibilité d’utiliser différents tanks, avec une extension ou non, tandis que le Sëmovar peut s’utiliser comme mod mécanique ou mod électronique. Dans ce kit, la modularité et le design extrêmement flexible des produits SvoëMesto sont mis en lumière pour la première fois. « SvoëMesto » devient le nom d’un projet piloté par le modeur Russe Sergey et du gentleman allemand nommé Eugen.

Kit v2 complet

L’évolution et l’aboutissement du projet Kayfun

Après avoir présenté avec succès le Kayfun V2 à la communauté de vapoteurs allemands, la suite logique parait claire: produire en Allemagne selon les normes allemandes. Ce qui reste flou en revanche, c’est de savoir où produire une version en acier inoxydable.

C’est alors qu’un mystérieux personnage poste un message sur le forum ERF . Un ingénieur allemand a produit sa propre version du Kayfun V2 en acier inoxydable (contrairement à la version originale du Kayfun V2 en laiton chromé) car il ne parvenait pas à mettre la main sur un Kayfun original. Eugen prend rapidement contact avec lui et Arkadi, son nom, rejoint l’équipe.

A la fin de l’été 2012, le Kayfun V3 ES voit la lumière du jour pour la première fois et SMtec GmbH est fondé. Fabriqué en Allemagne, le premier batch comprend 750 pièces et est vendu au sein d’un réseau restreint de revendeurs spécialisés. Grâce à son rendu des saveurs, son volume de vapeur ainsi que la bonne réputation du modèle précédent, le Kayfun V3 ES rencontre vite le succès.

Kayfun V3 ES

Sous l’impulsion d’une forte demande au sein de la communauté enthousiaste en Allemagne la production d’un second batch de 500 pièces est lancée. Rétrospectivement, le Kayfun V3 ES, avec 1250 exemplaires, apparaît presque comme une pièce de collection rare. Les 1000 premiers exemplaires comportaient d’ailleurs un numéro de série de 0 à 999. Une nouvelle catégorie d’atomiseurs premium « Made in Germany » était née. Son design préfigurait tous les Kayfun 22mm suivants, comme le Kayfun 3.1 et la série Lite- jusqu’en décembre 2014.

Des améliorations constantes

Malgré le fulgurant succès du Kayfun V3 ES, il reste des points à améliorer. Il subsiste en particulier une grosse demande des vapoteurs pour un système de remplissage plus facile. En février 2013, SvoëMesto introduit un Kayfun 3.1 en trois finitions: Alpha (sablé et céramique)  Beta (sablé) et Gamma (brossé).

Kayfun 3.1

Chacune des versions est recouverte d’un nano-revêtement céramique fusionné ensuite avec la couche supérieure de métal à haute température. Le but : redéfinir les standards du marché avec une surface adhérente résistant aux rayures et aux traces de doigt. Plus tard, deux nouvelles finitions sont proposées: beta (polissage miroir) et brossé, sans nano-revêtement.  De plus, le Kayfun 3.1 offre la possibilité d’utiliser 3 nouveaux tanks différents ainsi qu’une valve de remplissage permettant aux utilisateurs, de remplir le tank en pressant simplement un flacon adéquate pour verser le liquide. Après le remplissage, la valve se ferme automatiquement évitant ainsi la surpression à l’intérieur du tank.  La Kayfun 3.1 est produit jusqu’à fin 2013 et reste le plus novateur.

Kayfun Lite : le succès d’un concept

La série des Kayfun Lite part d’un concept : offrir un produit entrée de gamme de qualité allemande qui offre l’expérience de vape d’un Kayfun pour un budget raisonnable. Ce concept est introduit pour la première fois en Mai 2013.

Kayfun Lite

Suite à l’optimisation des processus de fabrication, le Kayfun Lite est remplacé par le Kayfun Lite Plus en Septembre 2013. Cette version est dotée d’un contrôle de flux d’air, option fortement demandée par les utilisateurs.

Kayfun Lite Plus V2

En février 2014, le Kayfun Lite Plus reçoit un lifting pour son second batch et est baptisé par les fans « Kayfun Lite Plus V2 ». Ce lifting inclut un nouveau drip tip, un top-cap revisité pour accueillir des drips tips plus larges ainsi qu’une capacité revue à la hausse et une nouvelle gravure deux tons sur le bottom cap. Après 18 mois, le Kayfun Lite Plus devient le plus populaire des Kayfun jamais créé avec un succès mondial et une qualité toujours meilleure pour un prix abordable.

Kayfun: la transition

Fort de son succès planétaire, les ingénieurs de SvoëMesto ont développé un atomiseur à la hauteur des attentes des vapoteurs. Le Kayfun V4 est composé de 41 pièces (joints, visserie, pièces métalliques, isolateurs…!!!), une mécanique de précision et extrêmement bien huilée.

  • – Accès permanent au montage pour refaire les coils à tout moment
  • – Différents tanks inclus: tank métal, pyrex et polycarbonate
  • – Contrôle de flux d’e-liquide
  • – Un remplissage simple et aisé par le haut (système d’évacuation de la sur-pression)
  • – Un plateau permettant le montage double résistance
  • – Un kit en option (Kit 4S Kayfun) pour un tirage aérien ( airflow jusqu’à 2,7 mm)

Autant de choses qui paraissent aujourd’hui normales, mais qui n’existaient en fait pas vraiment à cette époque.

Kayfun V4

Échaudé par le clonage massif des modèles précédents, clonage qui est quasiment né avec les Kayfuns, SvoëMesto a cette fois pris les devants. Nom de modèle, marque et logo ont ainsi été protégés. 28 dessins et brevets ont également été déposés lors de la conception du Kayfun V4.

Comme vous pouvez le constater, le design du Kayfun4 de SvoëMesto est radicalement différent des précédents Kayfun. Le logo a été revu et le corps de l’atomiseur est orné de gravure sobre et élégante. Son diamètre 22 mm permet une connexion flush avec la majorité des Mods sur le marché.

SvoëMesto nous promet d’ailleurs de belles choses: un ato avec un rendu des saveurs excellent tout en étant accessible à tous les vapoteurs, débutants ou experts, grâce à une nouvelle conception qui facilite le montage.

Kayfun: L’ère Moderne

Tout les derniers atomiseurs SvoëMesto partagent une chose. Un look, et une simplicité d’utilisation.

SvoëMesto nous promet d’ailleurs de belles choses: un ato avec un rendu des saveurs excellent tout en étant accessible à tous les vapoteurs, débutants ou experts, grâce à une nouvelle conception qui facilite le montage.

Kayfun mini V3

Cette nouvelle ère commence avec le Kayfun mini V3. Le nom ne reflète pas vraiment l’évolution, mais donne un avant gout, version 19 mm et MTL de ce que sera le tant attendu Kayfun 5!

C’est justement la charge historique autour du nom Kayfun qui aiguise notre impatience et notre curiosité pour cette dernière version, la 5. A quoi faut-il s’attendre ?

A du très bon. Au niveau du design d’abord. L’atomiseur reprend la ligne épurée du Kayfun mini v3, mais en 22 mm. Il reprend aussi les points suivants :

  • Accès permanent au montage pour refaire les coils à tout moment
  • Différents tanks inclus: tank métal et pyrex
  • Contrôle de flux d’e-liquide
  • Un remplissage simple et aisé par le haut (système d’évacuation de la sur-pression)

Notons que l’atomiseur est composé de 7 pièces uniquement, contre 41 pour son ainé (souvenez-vous, le Kayfun 4!) Deux choses notamment en font une nouveauté à part entière. Surement les 2 points les plus importants d’ailleurs.

7

L’airflow : de serré à ouvert, selon 4 positions prédéfinies. En soulevant la bague sur la base de l’atomiseur et en la faisant coulisser, nous découvrons 4  repères: 1 point = 1,8 mm, 2 points = 2,2 mm, 3 points = 2,7 mm et 4 points = 3,2 mm. Cela permet de choisir son type de vape aisément, et permet, nous le verrons juste après, des montages plus exotiques que par le passé.

Le plateau : Première surprise, c’est grand. Il y a de la place, beaucoup. De grandes vis (on retrouve dans le sachet de spare  deux vis plus longues que celles d’origines, destinées aux montages en clapton ou kanthal >0.6), et deux crans facilitant le montage et le guidage du résistif.  Tout est prévu pour utiliser sans soucis tout type de résistifs, du kanthal le plus fin au  clapton . Enfin, la chambre intérieure se retrouve  réduite au maximum. Couplé avec le système d’airflow, la vape subhom est tout à fait appropriée.

           13

Tout ces points assurent l’essentiel.  Une vape dense et savoureuse, tout ce que l’on peut s’attendre à avoir lorsque le nom Kayfun est évoqué. Le  Kayfun 5 s’inscrit  dans l’air du temps. Sa totale flexibilité et sa réelle facilité d’usage le place une fois de plus comme un atomiseur haut de gamme. A noter que la tarification pratiquée (119 euros) est elle aussi à la croisée des chemins, entre le v4 et le mini.

Les déclinaisons: une vape pour tous!

A partir de cette sème déclinaison, deux autres modèles sont proposé par SvoëMesto.

Le  Kayfun 5²  d’un coté, qui s’inscrit  dans l’air du temps. Reprenant la base solide du Kayfun 5, il l’amplifie. Une base de 25mm, une contenance folle (8ml!), tout est vu en beaucoup plus grand. Et surtout l’airflow, pour les amateurs de sensations plus fortes!

Le Kayfun 5 permettait un réglage par palier de 1.8 mm à 3.2 mm. Les utilisateurs MTL pouvaient encore le réduire grâce au kit MTL. Le Kayfun 5² est designé pour tout ceux (relativement nombreux, il faut l’admettre!) qui trouvaient la position à 3.2 mm encore trop restrictive. Pour ceux-là, bonne nouvelle: vous pourrez désormais monter jusqu’à 4 mm, pour un rendu bien plus aérien!

De l’autre coté, considéré comme un retour aux sources salvateur (pour les puristes, bien sur), le dernier atomiseur en date, le Kayfun Prime.

Le Kayfun 5, avec son kit MTL, proposait cela, sans aller peut-être assez loin. Il faut remonter au Kayfun mini v3 pour voir frémir certains d’entre vous. J’éviterai de mentionner les v3 ou Kayfun Lite sous peine de ressentir jusqu’ici certaines vibrations. Positives bien sûr ! Et bien, ce Kayfun Prime tient la comparaison sans sourciller si l’on parle de MTL.  Il est simplement fait pour ça.

Beaucoup de choses à dire sur SvoëMesto. Beaucoup de choses à tester, à comprendre. Aujourd’hui, ce n’est plus un nom qui parle forcément aux vapoteurs récents. Mais l’Histoire retiendra que le Kayfun, de ses balbutiements à sa forme moderne, à suivi la vape. Mieux, le Kayfun est le seul vrai Game Changer dans les yeux de beaucoup. Il y a eu un avant, et un après, et les atomiseurs d’aujourd’hui continuent sur les bases lancées il y a déjà quelques années par cette formidable équipe. Et comme toujours, de nombreux projets sont en passe de se concrétiser, pour notre plus grand plaisir!

Vapoteur de la première heure, Augustin aime la vape et surtout en parler. Attiré par les belles choses, sa rencontre avec Phileas lui donna un véritable but dans la vie!

2 thoughts on “SvoëMesto, un peu d’histoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.