Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide Titanide The-Fuu Pulp

Vape & Reconstructibles : comment s’y retrouver ?

Quand on souhaite débuter dans la cigarette électronique, la majorité des produits proposés sont dotés d’un réservoir (Tank) et d’une résistance déjà toute faite, ce sont les Clearomiseurs. A partir du moment où vous souhaitez faire vos propres résistances, vous allez passer sur ce qu’on appelle des RBA. Tout ce que vous connaissiez en termes de cigarette électronique et de résistances risque de ne plus avoir le même impact sur vous et votre vape. Oui vous allez débarquer dans un nouveau monde !

Le support sera toujours le même (une batterie dans un MOD) mais c’est ce qu’il y aura dessus qui risque de vous chambouler. Plus de vapeur ou plus de saveurs selon vos désirs, il va falloir être un peu plus autonome et vous repérez dans l’énorme étendue que sont les RBA.

Pour commencer, « RBA » est l’acronyme du mot anglais « ReBuildable Atomizer ». Vous l’aurez compris en français cela donne « Atomiseur Reconstructible », l’exact opposé de la résistance pré-fabriquée.

On n’achète plus sa boite de résistance, non, on va s’équiper de son fil et de ses outils pour la faire. Et une fois qu’on l’a faite, il faut pouvoir l’installer dans un RBA.

Et parmi tous les RBA existants, il va falloir choisir quel style de RBA et quel type de plateau vous désirez.

 


Les différents styles de RBA


 

RTA (Rebuildable Tank Atomizer) appelé « Atomiseur Tank ».

C’est qui se rapproche le plus d’un clearomiseur.

Vous avez toujours un réservoir rempli de liquide, une résistance et votre coton. Quand votre coton commence à ne plus faire son travail, vous refaites votre résistance et votre coton et c’est reparti.

Mais il existe différents types d’Atomiseur Tank :

Les Bottom Coil : c’est-à-dire que la résistance est située en dessous du niveau de liquide, et où ici la gravité fait son travail. Les Atomiseurs Bottom Coil ont la particularité de restituer une vapeur plus froide, propice aux liquides fruités, frais ou mentholés et à leur rendu.

Les Top Coil : la résistante se situe au-dessus du niveau de liquide. Il faut donc alors jouer à contresens de la force de gravité. Les Atomiseurs Top Coil ont la particularité de restituer une vapeur beaucoup plus chaude (car votre bouche est plus proche de la résistance) et sont donc plus propices à l’utilisation de liquides gourmands ou tabac.

Cela dit, rien ne vous empêche de faire l’un ou l’autre. Toute est une question de ressenti.

 


RDA (Rebuildable Dripping Atomizer) appelé « Dripper ».

Les Drippers étaient faits au départ pour goûter des liquides. Au lieu de remplir un réservoir de plusieurs millilitres, on venait juste déposer quelques gouttes sur notre résistance afin de prendre quelques taffes. Au fur et à mesure du temps, les Dripper ce sont démocratisés grâce aux hautes Puissances utilisées par les utilisateurs et grâce à leur rendu des saveurs. Aujourd’hui, on peut tout à fait utiliser un Dripper pour vaper et plus seulement pour goûter son E-liquide : certains préfèrent humidifier leur coton à la volée, d’autres préfèrent l’utilisation d’un RDTA (Dripper avec une cuve) ou d’un système appelé « Bottom-Feeder ».

 

 


RDTA (Rebuildable Dripping Tank Atomizer) appelé « Dripper Tank ».

Variante du Dripper classique pour une question d’ergonomie et de praticité. Les vapoteurs lassés de devoir toujours imbiber le coton ont été entendus par les constructeurs. Désormais un Dripper peut avoir un Tank sous le plateau : le coton est alors plongé dans une cuve à E-liquide afin de ne jamais être à sec. Au lieu de déposer des gouttes sur le coton, on remplit simplement sa cuve.

 

 

 


Le BF (Bottom-Feeder).

Utilisé uniquement avec les RDA & RDTA car ces atomiseurs sont aujourd’hui fournis avec un Pin 510 percé pour le relier à une bouteille elle-même située dans la Box. C’est une autre manière d’utiliser son RDA/RDTA.

Comme vous le savez, le pin 510 est ce qui relie le positif de l’atomiseur au positif de la box.

En général le 510 de l’atomiseur n’est pas percé et celui de la box non plus. La technique est de justement faire passer le liquide depuis votre bouteille de Squonk jusqu’au coton sans créer de fuites dans le système : le Pin 510 percé est donc la solution au problème !

Lorsque vous appuyez sur la bouteille, le liquide part de votre bouteille, traverse le Pin 510 de votre Box, passe dans le 510 de l’atomiseur et arrive jusqu’au plateau pour alimenter votre coton.

C’est une bonne alternative si votre Dripper est muni d’un pin BF et qu’il n’a pas de réservoir. Et si c’est un RDTA, alors ça vous permettra d’avoir une contenance supplémentaire en remplissant votre cuve en premier lieu, puis votre bouteille pour votre journée de vape.

 

 

 


Les Plateaux de Reconstruction


 

Le Plateau Classique :

Composé de deux pôles, un négatif et un positif placés verticalement, et deux vis autour desquels on va venir fixer notre résistance lors du serrage.

C’est le plateau le plus commun dans la vape car c’était la façon la plus simple de monter ses résistances sur un atomiseur reconstructible.

 

 

 

 

 

Le Plateau à rebords : 

Toujours composé de deux pôles : un négatif et un positif placés verticalement, et deux vis autour desquels on va venir fixer notre résistance lors du serrage.

Mais cette fois-ci des améliorations y ont été apportées : des rebords de chaque côté de la tête de vis sont présents pour éviter que votre fil ne se fasse la malle au moment du serrage. Tout bête, mais très utile !

 

 

 

 

Le Plateau à étau :

Nous avons toujours un plot un négatif et plot positif placés verticalement, mais chacun est percé d’un trou ou laisse de la place au passage de fil.

L’idée est de placer son fil entre le plot et la vis, et on vient visser pour fixer le fil contre la paroi du plot. Fini les tours autour des vis, on place et on serre.

 

 

 

Le Plateau Velocity :

Nous avons toujours un plot un négatif et plot positif placés verticalement, mais chacun est percé de deux trous (ce qui vous facilitera l’installation de plusieurs résistances).

Les vis classiques autour desquels on vient enrouler son fil ont désormais disparu et laissent place à des vis sans tête : on rentre son fil dans les trous des plots et on fixe le fil en vissant contre la paroi du plot.

 

 

 

 

Le Plateau Postless :

Dans la même idée que le plateau Velocity ici on utilise des vis sans tête voire des vis BTR.

Pour le style de fixation, c’est le même principe que les deux précédents.

Pour le Postless, les plots verticaux ont disparu pour se mélanger au plateau, ils sont alors placés horizontalement, ils existent toujours, mais ils ne sont plus apparents.
On cale son fil, et on vient l’écraser avec la vis contre le plot.

 

 

 

Le Plateau à clamps :

Pour ce système, rien de plus simple.

Les fils à enrouler autour d’une vis ou à rentrer dans des trous, c’est terminé.
Vous placez votre fil entre deux plaques, vous vissez pour que votre clamp vienne compresser votre fil et vous serrez. En gros, on prend son fil, on le place et on l’écrase. Basta. Finito.

 

 

 


Quelque soit l’atomiseur, n’oubliez pas de prendre en compte son diamètre afin qui soit « flush » avec votre Box ou ou votre Tube.
Et autre point important, veillez à toujours couper l’excédant de fil quand votre résistance est installée afin qu’elle ne touche pas la cloche d’atomisation, au risque d’avoir un court-circuit.

Chaque atomiseur à son propre plateau qui lui est dédié (simple coil ou double coil). Et bien sûr, chaque plateau correspond à un type de vape et à un type de vapoteur. Le but est de trouver celui qui vous correspond le mieux, que ce soit aussi bien en termes de rendu que de facilité d’utilisation.


 

Le Bilbon de la vape, il aura fallu du temps pour y passer mais maintenant qu’on y est, il ne reste plus qu’à avancer ! Grand amoureux du MTL & de jus bien réalisés.

« Allez viens, on est bien bien bien bien bien ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.