Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide Titanide The-Fuu Pulp

Les élections européennes : Un avenir incertain pour la cigarette électronique?

elections européennes

S’il y a bien une inquiétude qui résonne dans la tête de tous les vapoteurs impliqués, c’est bien la possibilité d’une nouvelle législation sur la cigarette électronique.

Le premier janvier 2017 était le début de la mise en application de la Directive européenne des Produits du Tabac, appelée communément TPD, elle était le fruit d’un parlement européen en opposition claire face à la cigarette électronique (lobbying, incompréhensions, manque de recul, etc.). Les fabricants, revendeurs et utilisateurs se sont adaptés tant bien que mal à un marché stigmatisé par une législation inappropriée qui demeure aujourd’hui, mais qui risque de bientôt changer avec les élections européennes de 2019.

Nouveau parlement en notre faveur ou nouveau combat à venir ?


Vers une nouvelle TPD ?


On entend souvent parler d’une TPD 2.0 qui interdirait, en France, la mise en vente de liquide dépassant les 10ml nicotinés ou non, ce qui impliquerait la fin des grands formats à booster, des bouteilles de base PG/VG, des concentrés de plus 10ml, à noter que c’est déjà le cas en Grèce depuis plusieurs mois.
Les atomiseurs reconstructibles, les mods électroniques, le subohm ainsi que le diy pourraient être dans le collimateur des dirigeants européens enfin d’en faire leur cheval de bataille sous le prétexte que modifier soi-même sa cigarette électronique pourrait avoir des conséquences néfastes sur notre santé et induire des risques liés aux mauvaises utilisations.
Les liquides pourraient également subir des règlementations comme l’obligation de vente sous forme de cartouches inviolables qui nous obligeraient à ne vaper plus que sous forme de pods.
Une nouvelle règlementation sur la nicotine, en l’interdisant à la vente tout simplement, nous contraignant à ne vaper qu’en 0mg.


Un projet de taxe européenne ?


TAXES VAPEEn France, la taxe sur le tabac, l’alcool et le pétrole est une loi d’accise, c’est un impôt indirect créé dans le but de dissuader le contribuable à la consommation néfaste de ces produits. En résumé, ces produits sont néfastes pour notre santé, notre environnement ou notre économie et donc une taxe est appliquée pour nous dissuader à la consommation. Le tout est bien entendu orchestré par le parlement européen.
La cigarette électronique, assimilée aux produits du tabac par la Directive européenne des Produits du Tabac (TPD), pourrait donc techniquement subir une taxe d’accise si le parlement européen décidait de faire voter une directive.
L’Europe a déjà tenté, via un sondage en 2016, une éventuelle taxation sur les produits du vapotage. Fort heureusement pour nous, 86% des personnes interrogées étaient contre l’idée d’une taxe.


Une lueur d’espoir


Même si aujourd’hui la e-cig n’est toujours pas reconnue officiellement comme un moyen de sevrage tabagique efficace par les grandes institutions, beaucoup de choses ont changé depuis quelques années, et ce, en notre faveur :

  • – Les études à l’encontre de la cigarette électronique n’arrivent pas à mettre en évidence une toxicité dans le cadre d’une utilisation normale et prolongée, souvenez l’étude fallacieuse qui mettait en évidence des pics de formaldéhydes et autres substances toxiques, mais qui se contentait de mesurer des dry-hit prolongés.
    – Les médecins commencent à se positionner en faveur de la cigarette électronique comme étant un excellent moyen de sevrage tabagique, comme l’a fait récemment le Dr Michel Cymes.
    – La cigarette est un marché qui crée de l’emploi partout en Europe, rien qu’en France on compte environ 20.000 personnes travaillant de près ou de loin dans la e-cig.
    – Les ventes de tabac en France en baisse depuis 2010.
    – Le combat d’associations comme l’Aiduce, Sovape ou la Fivape (réservée aux professionnels).

Restons optimistes, la vape a encore de beaux jours devant elle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.