Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide Titanide The-Fuu Pulp

Le Dripper par La Box Française

 

Le Dripper La box FrançaiseLe Dripper  (avec une majuscule) est le premier RDA conçu par La Box Française. Corentin Costes le modeur lyonnais, était jusqu’à présent connu pour ses box mécas bottom feeder (Lungdunum, Vae victis et Brennus) et son 510 bottom feeder très réussi, équipe de nombreuses box BF du marché.

L’exercice pouvait s’avérer périlleux, mais soyons direct, pour un premier essai ce Dripper est plutôt une belle réussite. Le Dripper est un RDA intelligemment conçu puisqu’il arrive à concilier une excellente restitution des saveurs et une production de vapeur dense et onctueuse.



Packaging :packaging Dripper

1 RDA avec pin classique

1 pin bottom feeder

1x tournevis

2 x vis de remplacement

Joints de rechange


Caractéristiques :

Diamètre : 22 mm

Hauteur : 28 mm avec le drip tip intégré

Poids : 30 g

Pin : 510 plaqué or Bottom feeder et classique

Matériaux : Acier inoxydable 316 et cloche en ultem

Montage : single coil

Airflow : par le haut

Type de remplissage : par le haut ou bottom feeder

Drip tip : intégré à la cloche interne et en delrin

En savoir plus avec la fiche produit OneshotTV.


Présentation :

le-dripper-la-box-francaise (2)Le look de ce Dripper ne laisse pas indifférent. Il ne ressemble en rien à ce qui existe déjà.

Le deck et le réglage d’airflow enserrent une cloche en ultem qui intègre un drip tip. Ce look est inspiré d’un moteur deux-temps et Le Dripper se décompose en 3 pièces :

l’airflow control jouant le rôle de la culasse ;

le deck celui du carter et le coil du piston ;

la cloche (ou chambre d’atomisation) celui des canaux de transferts.

Il existe en deux coloris au choix : Couleur acier avec une cloche en ultem noir et en version noire avec la cloche en ultem jaune. Il est possible de mixer les cloches puisqu’elles sont disponibles à l’achat en 3 coloris : noir ou jaune en ultem et transparent en quadrant.

Le secret et l’intérêt majeur de ce dripper réside dans le travail interne de la cloche où l’ultem est travaillé de façon à englober au plus près le coil et le coton. Les airflows ouverts sur le haut de la cloche viennent alimenter le coil en air de chaque côté juste au-dessus des vis. De la sorte, cette cloche très réduite permet une restitution des saveurs très précise et la dépression d’air créée par l’airflow vertical qui vient tournoyer dans cette mini chambre restitue une vape particulièrement dense.
La cloche s’emboîte sur le plateau et est maintenue pas le deck. L’étanchéité du tout est parfaitement assurée par deux joints à la base de la cloche. Le drip tip est lui intégré à la cloche et ne pourra pas être remplacé.

Le démontage du plateau se fait tout simplement en dévissant le pin 510 (bf ou non – au choix) isolé par une pièce en peek. Le remontage est aussi facile puisqu’un haricot est creusé au fond du deck, permettant de venir y placer facilement les plots.


Montage :

le-dripper-la-box-francaiseLe plateau de montage est d’une simplicité enfantine. Deux énormes vis à têtes plates maintiennent parfaitement les coils et deux ergots positionnés de chaque côté des vis permettent de maintenir le fil pendant le serrage. Les plots sont en acier anodisé isolé l’un de l’autre par une pièce en peek. Au milieu des plots, un demi-cylindre est creusé de façon à faciliter le flux d’air, l’arrivée de liquide en utilisation bottom feeder et à éviter que le coil ne fasse contact avec le plateau.

Attention toutefois, la cloche venant entourer le coil, il conviendra de se limiter à des coils d’un diamètre maximum de 3 mm. Il conviendra également de bien couper son coton au niveau du bord intérieur du deck de façon à ce que la cloche ne vienne pas coincer le coton.


Conclusion :

Je suis bluffé par ce Dripper (avec une majuscule méritée), il se situe dans le haut du panier des atomiseurs single coil du marché tant par la restitution des saveurs que par la densité de la vape qu’il dégage. Nul besoin d’installer des résistances très basses pour produire de beaux nuages bien épais.  Il n’y a pas à choisir entre cloud et saveur on a les deux.

Dripper + box La box française

Le travail sur la cloche dénote d’une vraie réflexion en termes de circulation du flux de vapeur. Le deck, et notamment ses vis et ses ergots de maintien est pensé et conçu pour faciliter la vie de l’utilisateur.

Le seul défaut de ce Dripper réside dans les dimensions du drip tip inamovible. Il aurait mérité d’être un peu plus haut pour ne pas que les lèvres touchent le top cap (même s’il n’y a aucun souci de chauffe du dripper du fait des matériaux utilisés). En outre, l’ouverture de ce drip tip n’est peut-être pas suffisamment large pour une utilisation hors bottom feeder. Au remplissage, on risque quelques coulures sur l’intérieur du drip tip et un reflux de liquide lors des premières bouffées.
Mais on prend un tel plaisir à utiliser ce dripper et avec une telle facilité que ces petits défauts sont vite gommés. Que ce soit avec des coils en simple kanthal ou en Inowire, des fused clapton MTL ou des minis fraliens, je me suis littéralement régalé (même si j’avoue que le Fralien est vraiment limite en termes de chaleur dégagée). Il conviendra donc à tous les types de vapers et surtout les fans du plug and play.


 

Début 2010, j’achetais ma première ecig et depuis je n’ai jamais cessé de m’y interesser.

J’aime tout démonter, comprendre, analyser et partager.

Aujourd’hui, je vape essentiellement sur des RTA ou des drippers single coil orientés saveur avec un gros penchant pour le materiel de modeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.